Data Management Plan (DMP)

Qu'est-ce que le Data Management Plan (DMP) ?

Le Data Management Plan (DMP) – ou Plan de gestion des données – vous aide à planifier la gestion de vos données, avant, pendant et après votre projet de recherche.

Il s’agit d’un document évolutif, complété et mis à jour régulièrement, qui peut prendre différentes formes (p. ex. document électronique, modèle en ligne, formulaire papier, etc.) et considérablement varier selon les disciplines et projets de recherche.

En répondant à différents champs et questions, il vous permet de mieux prévoir quelles données vous allez collecter ou créer ; comment vous allez les décrire, traiter, sécuriser, archiver, préserver ou encore partager ; enfin les méthodes, moyens, ressources et outils à disposition pour réaliser ces différentes actions.

Pourquoi rédiger un DMP ?

Réaliser un DMP est important et utile pour plusieurs raisons :

  • Il permet de gagner du temps et d’anticiper certaines problématiques (p. ex. coûts, destruction ou perte des données, infrastructure,  etc.)
  • Il est parfois obligatoire et exigé par certains bailleurs de fonds publics avant l’octroi de financements
  • Il encourage la réutilisation des données
  • Il ajoute de la valeur à vos données et travaux de recherche
  • Il soutient et favorise une recherche intègre, responsable et transparente

A noter que depuis octobre 2017, le DMP est obligatoire pour obtenir un financement du FNS. Il est également obligatoire depuis juin 2019 pour obtenir un espace de stockage sécurisé mis en place par la Division calcul et soutien à la recherche du Ci (voir infra).

Quelles informations contient le DMP ?

Les informations que contient le DMP doivent préciser les aspects suivants :

  1. Contexte : La nature et le contexte du projet de recherche
  2. Description : Le type de données de recherche collectées et produites
    • Comment de nouvelles données seront-elles recueillies ou produites et/ou comment des données préexistantes seront-elles réutilisées ?
    • Quelles données (types, formats et volumes par ex.) seront collectées ou produites ?
  3. Documentation et qualité : Les formats, métadonnées et standards utilisés
    • Quelles métadonnées et quelle documentation (par exemple méthodologie de collecte et mode d'organisation des données) accompagneront les données ?
    • Quelles mesures de contrôle de la qualité des données seront mises en oeuvre ?
  4. Stockage et sauvegarde : Les information sur le stockage, la sauvegarde et la sécurisation des données
    • Comment les données et les métadonnées seront-elles stockées et sauvegardées tout au long du processus de recherche ?
    • Comment la sécurité des données et la protection des données sensibles seront-elles assurées tout au long du processus de recherche ?
  5. Exigences légales et éthiques : Les questions éthiques, juridiques et déontologiques (code de conduite) qui se posent
    • Si des données à caractère personnel sont traitées, comment le respect des dispositions de la législation sur les données à caractère personnel et sur la sécurité des données sera-t-il assuré ?
    • Comment les autres questions juridiques, comme la titularité ou les droits de propriété intellectuelle sur les données, seront-elles abordées ? Quelle est la législation applicable en la matière ?
    • Comment les éventuelles questions éthiques seront-elles prises en compte, les codes déontologiques respectés ?
  6. Partage et conservation à long terme : L’accès, le partage, la réutilisation des données, ainsi que l’archivage et le dépôt utilisé
    • Comment et quand les données seront-elles partagées ? Y-a-t-il des restrictions au partage des données ou des raisons de définir un embargo ?
    • Comment les données à conserver seront-elles sélectionnées et où seront-elles préservées sur le long terme (par ex. un entrepôt de données ou une archive) ?
    • Quelles méthodes ou quels outils logiciels seront nécessaires pour accéder et utiliser les données ?
    • Comment l'application d'un identifiant unique et pérenne (comme le DOI) sera réalisée pour chaque jeu de données ?
  7. Responsabilités de gestion et ressources : Les rôles et responsabilités des différentes parties prenantes à la gestion des données
    • Qui (par exemple rôle, position et institution de rattachement) sera responsable de la gestion des données (c.-à-d. le gestionnaire des données) ?
    • Quelles seront les ressources (budget et temps alloués) dédiées à la gestion des données permettant de s'assurer que les données soient FAIR (Facile à trouver, Accessible, Interopérable, Réutilisable) ?

Source : Science Europe - Guide pratique pour une harmonisation internationale de la gestion des données de recherche, 2019

DMPs FNS & H2020

FNS

Depuis octobre 2017il est obligatoire d’inclure un Plan de gestion des données (Data Management Plan ou DMP) avec chaque requête. La FNS met à disposition un DMP dans le compte de chaque chercheur·e·s sur MyFNS.

Par conséquent, le FNS demande à tous les chercheuses et chercheurs qu’il finance :

  • d’archiver les données de recherche sur lesquelles ils ont travaillé et qu’ils ont produites durant leurs travaux
  • de partager ces données avec d’autres chercheuses et chercheurs, à moins qu’ils/elles soient lié-e-s par des clauses légales, éthiques, de copyright, de confidentialité ou autres
  • de déposer leurs données et métadonnées dans des archives (dépôts) publiques existantes, dans des formats accessibles et réutilisables sans restriction par tout un chacun, et répondant aux principes FAIR.

Partage des données

Le FNS considère le partage des données de recherche comme une contribution fondamentale à l'impact, à la transparence et à la reproductibilité de la recherche scientifique. Les bénéficiaires de subventions doivent donc s'assurer que les données générées par leur projet soient accessibles au public dans des dépôts de données non commercial et répondant aux principes FAIR. Il s'agit au minimum des données nécessaires pour reproduire les résultats publiés. Ces données doivent être rendues accessibles aussi rapidement que possible, mais au plus tard au moment de la publication scientifique correspondante.

Certaines données ne peuvent pas être partagées parce que les requérant-e-s sont liés par des clauses juridiques, éthiques, de confidentialité ou concernant les droits d'auteur. Dans tous les cas, il convient de justifier, dans le DMP, l'une de ces contraintes spécifiques qui ne permet pas le partage des données.

Sections du DMP - FNS

1 Collecte de données et documentation

1.1 Quelles données allez-vous collecter, observer, générer ou réutiliser ?
1.2 Comment les données seront-elles collectées, observées ou générées ?
1.3 Quelles documentation et métadonnées allez-vous fournir avec les données ?

2 Questions éthiques, juridiques et de sécurité

2.1 Comment les problèmes éthiques seront-ils abordés et traités ?
2.2 Comment l'accès et la sécurité aux données seront-ils être gérés ?
2.3 Comment traiterez-vous les droits d'auteur et les droits des droits de propriété intellectuelle ?

3 Stockage et préservation des données

3.1 Comment vos données seront-elles stockées et sauvegardées pendant la recherche ?
3.2 Quel est votre plan de préservation des données ?

4 Partage et réutilisation des données

4.1 Comment et où les données seront-elles partagées ?
4.2 Existe-t-il des limitations nécessaires pour protéger les données sensibles ?
4.3 Je choisirai des dépôts numériques conformes aux principes de données FAIR. [CHECK BOX]
4.4 Je choisirai des dépôts numériques gérés par une organisation à but non lucratif. [oui/non]

Voir la FAQ du FNS concernant le DMP.

Guide de rédaction pour les sciences sociales

Pour vous aider dans la rédaction de votre DMP-FNS, FORS, le Centre de compétences suisse en sciences sociales, a élaboré un guide intitulé : How to draft a DMP from the perspective of the social sciences, using the SNSF template - june 2019.

Quid du DMP à l'UNIL ?

Selon la directive 4.5 de la Direction de l'UNIL, tout projet de recherche utilisant les ressources de la Division calcul et soutien à la recherche (DCSR) du Centre informatique doit être accompagné d’un plan de gestion des données (DMP) qui seront collectées, traitées ou générées durant les différentes phases de la recherche (Voir le DMP UNIL ci-contre).

 

Un DMP simplifié a été élaboré par UNIRIS et une interface technique en lien avec la demande de stockage va être élaborée prochainement par le Ci (prévu pour début 2020). Cette interface permettra de réaliser son DMP lors de la demande d'espace de stockage au Ci, de l'éditer et de le compléter au fur est à mesure de l'avancement du projet de recherche.

 

Pour les projets qui ne recourent pas aux ressources de la DCSR, la rédaction d’un DMP est fortement recommandée. Le DMP reste obligatoire, non obstant l'utilisation du stockage UNIL, lorsque les conditions des organismes de financement l'impose (cf DMP de projet FNS).

 

Ci-dessous, le modèle de DMP de l'UNIL.

 

Besoin d'aide ou de conseils pour rédiger votre DMP ?

Envoi des données
Suivez nous:    

Checklists DMP

Pour éviter d’oublier des éléments dans votre DMP, référez-vous aux checklists ci-dessous !

Checklist for a Data Management Plan (v.4.0) (Digital Curation Centre, 2014) + version flyer

Checklist for Data Management Plan (Swedish National Data Service, 2017)

Exemples & modèles de DMP

Example DMPs and guidance (Digital Curation Centre)

Public DMPs (DMPTool)

Data Management Plan Examples (NC State University Library)

Outils en ligne pour rédiger son DMP

DMPonline (Digital Curation Centre)

DMPTool (University of California)

DMP Canvas Generator (SIB Vital-IT)

DMP FNS - FAQ

DMP UNIL

Téléchargez le modèle de DMP pour l'UNIL.

Partagez:
Unicentre - CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 20 81