Ruth Debernardi, enseignante à la Haute école des sciences agronomiques, forestières et alimentaires

Quel est votre parcours, en bref?

À l’origine, c’est le cerveau qui m’intéressait. Au gymnase, ma motivation était de comprendre comment nous, les êtres humains, fonctionnons. Je me suis donc lancée dans des études de biologie à l’UNIL. Après avoir obtenu mon diplôme, j’ai enchaîné avec un doctorat : un travail de recherche de plusieurs années en neurosciences. J’ai ensuite ressenti le besoin de me réorienter vers quelque chose de plus large et, en 2004, j’ai obtenu un poste de professeure à la Haute école des sciences agronomiques, forestières et alimentaires, au sein de la HES bernoise.

Les thèmes du goût et de l'odorat figurent au coeur de vos cours...

Oui, j’enseigne les bases de la biologie, avec un intérêt particulier pour la santé et la nutrition, notamment la qualité des aliments : de la production jusqu’à l’assiette. J’organise des cours liés au vin et ai mis sur pied des modules sur les plantes sauvages comestibles et les champignons. Nous avons même publié un livre en français, allemand et italien qui propose des recettes de desserts sucrés aux champignons créées par mes étudiantes et étudiants ! En parallèle, je mène aussi de petits projets de recherche et collabore avec l’Union suisse des producteurs de champignons. Nous avons, par exemple, développé des champignons de Paris enrichis en vitamine D, mis sur le marché en 2018.

D'où vient cet attrait pour les odeurs et les saveurs?

J’ai grandi dans une ferme du Gros-de-Vaud, entourée d’un panel d’odeurs extrêmement variées. Mes parents possédaient du bétail, un jardin et un verger immenses. J’essaie aujourd’hui d’exploiter ce « patrimoine odorant », hérité de mon enfance, dans les cours que je donne.

Ce qui vous plaît dans votre métier?

Personne dans ma famille n’a fait d’études universitaires ; j’ai découvert le monde acadé­mique par moi-même. J’aime aujourd’hui pouvoir partager avec mes élèves ce que j’ai acquis « au prix fort ». J’ai toujours apprécié enseigner et, cerise sur le gâteau, une partie de mon temps est consacrée à des cours que j’ai créés sur la base de mes passions : les plantes et les champignons sauvages comestibles. Une chance inouïe !

Interview publiée dans Échos du vivant n°12, une publication de la Faculté de biologie et de médecine de l'UNIL à l’intention des gymnases, lycées et collèges romands.

Texte : M. Affentranger

Photo : F. Imhof

Suivez nous:  

ruth-debernardi-ok.jpg (Ruth Debernardi)

Partagez:
Unicentre  -  CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 21 30
Fax +41 21 692 21 35