Diego Garzia

Diego_Garzia_web.jpg

Diego Garzia a été nommé Professeur assistant Eccellenza à l’Institut d’études politiques en janvier 2020.

Diego Garzia a obtenu des subsides SNSF Eccellenza Professorial Fellowship à l’Institut d’études politiques de l’Université de Lausanne en janvier 2020. Auparavant, il a étudié à l’Université de Rome La Sapienza (BA, maîtrise en sciences) et aux universités de Leiden (MA), d’Oxford et de Sienne (doctorat). Après ses études de doctorat, Diego Garzia a obtenu une bourse Jean Monnet à l’Institut Universitaire Européen (2012-2014), puis des subsides SNSF Ambizione à l’Université de Lucerne (2017-2019). Au cours des dernières années, il a également obtenu un poste de Professeur invité à l’Université Pompeu Fabra à Barcelone (2015) et un poste de chercheur visiteur à l’Université de Californie à Irvine (2018).

La question sous-jacente de ses recherches aborde la façon dont le déclin des partis politiques et le nouvel environnement médiatique remettent en question des théories et modèles existants relatifs au comportement électoral, tenant compte des répercussions sur le fonctionnement de la démocratie représentative. Son projet actuel, intitulé «The Rise of Negative Voting» (2020-2024), ou la montée du vote négatif, examine la façon dont un style de campagne et une communication politique de plus en plus agressifs dans un contexte de forte personnalisation politique peuvent entraîner un comportement de vote négatif. Le projet de recherche de Diego complète divers axes clés du Groupe de recherche sur les élections et la citoyenneté politique (GREC), en particulier les axes «Elections and Voting Behavior» (les élections et le comportement électoral) et «Opinion Formation and Transformation» (formation et transformation d’opinions).

Son projet s’inscrit dans les structures du Centre de compétences suisse en sciences sociales (FORS) et bénéficie par conséquent de sa vaste expérience pratique dans la recherche par enquêtes. En contrepartie, l’engagement actuel de Diego au sein du comité directeur de l’Italian National Election Study (ITANES) pourrait ouvrir la voie à un échange collaboratif de pratiques courantes et à la coordination de futures recherches transnationales avec l’étude électorale suisse (Selects) centralisé chez FORS.

Suivez nous:  
Partagez: