Et vous, comment avez-vous choisi vos études?

Niyat Jambo Ghirmai, diplômée, Diplôme de français langue étrangère

Niyat Jambo Ghirmai, diplômée, Diplôme de français langue étrangère

La découverte d'une nouvelle culture

Je suis d’origine érythréenne, je suis née et j’ai grandi en Arabie Saoudite. Lorsque je suis arrivée en Suisse en 2012, je ne parlais pas le français. J’ai donc dû apprendre une nouvelle langue tout en m’acclimatant à une nouvelle culture. J’ai pris des cours de français et travaillé en tant qu’interprète communautaire durant quelques années, puis suis arrivée à l’EFLE en 2017. J’ai toujours eu l’envie de continuer mes études ! Pour entrer dans la formation de l’EFLE, j’ai dû passer un examen d’entrée car mon diplôme gymnasial n’était pas reconnu ici.

La vie à l'université et en dehors

Les classes sont composées d’étudiant·e·s de diverses nationalités, ce qui crée une ambiance assez dynamique. L’interculturalité est ainsi au centre de la formation: de la place est laissée pour que chacun·e puisse partager sa culture, ainsi que pour étudier ce qu’est la culture française. Par ailleurs, il est tout à fait possible d’avoir du temps libre à côté de ses études. Personnellement, je travaillais à côté de ma formation et parvenais à jongler entre les deux. Il y a des cours obligatoires, mais aussi des modules optionnels, ce qui permet de pouvoir se construire un horaire avec des journées sans cours !

Une formation enrichissante

Nous avons la chance d’être très soutenu·e·s par les enseignant·e·s, elles et ils sont vraiment formidables! Chacun·e nous encourage à sa façon. On a des cours pour apprendre à apprendre, des cours de littérature, de grammaire, de linguistique, un centre multimédia pour les entraînements de langue, des cours de théâtre avec de l’improvisation pour apprendre à oser s’exprimer, de la sociolinguistique, des cours sur l’interculturalité... On a vraiment tous les outils pour pouvoir étudier efficacement ! Ce n’est pas seulement une formation pour apprendre la langue (il faut d’ailleurs déjà un certain niveau pour y entrer), mais aussi pour se préparer à poursuivre des études supérieures. Je recommande vivement ce cursus à tou·te·s les étudiant·e·s qui souhaitent se plonger dans la langue de façon très complète. C’est à la fois intense et intéressant! Personnellement, cela m’a ouvert les portes à une formation en théologie appliquée à la Haute École de Théologie, mais c’est par exemple également un diplôme qui permet d’enseigner: le Diplôme de l’EFLE permet notamment d’obtenir une équivalence pour deux des trois modules nécessaires pour obtenir le diplôme de Formateur·trice en langue dans le domaine de l’intégration – fide. Personnellement, j’ai fait un stage de trois mois afin de pouvoir enseigner le français aux personnes de langue étrangère. Cela permet donc d’avoir une base solide pour suivre diverses orientations par la suite !

Suivez nous:          
Partagez: