Renaud Du Pasquier

dupasquier.jpg (Professeur Jean-William FITTING)
© Félix Imhof, UNIL

Version du 6 novembre 2014, mise à jour le 10 août 2021

Renaud Du Pasquier, professeur ordinaire

Médecin neurologue et clinicien chercheur, Renaud Du Pasquier a été nommé professeur ordinaire de l’UNIL en 2014 et chef du Service de neurologie en 2015, au départ de Richard Frackowiak. Il est devenu vice-Doyen de la Faculté de biologie et de médecine (FBM) le 1er août 2021, en charge des aspects de communication, stratégie, durabilité et qualité.

Spécialiste des pathologies neuro-inflammatoires telles que la sclérose en plaques, la leucoencéphalopathie multifocale progressive (LEMP), ou encore les troubles neurologiques liés à l’infection par le VIH, le Pr Du Pasquier est largement reconnu pour ses travaux de recherche en neuroimmunologie. Il a développé une activité mixte de clinique et de recherche, ce qui lui permet de garder le patient au cœur de ses préoccupations.

A son arrivée à l’UNIL et au CHUV en 2004, Renaud Du Pasquier crée le laboratoire de neuroimmunologie avec le soutien logistique du Pr Pantaleo. Grâce à une bourse de professeur assistant du FNS, il peut consacrer plus de 60% de son temps à des travaux de recherche sur la physiopathogenèse des maladies démyélinisantes, virales ou inflammatoires, telles que la sclérose en plaques et la LEMP. Il démontre que certains virus constituent des facteurs environnementaux aggravants. De surcroît, certains nouveaux traitements de la sclérose en plaques, très efficaces par ailleurs, peuvent réveiller des virus neurotropes et causer des encéphalites comme dans le cas de la LEMP.

Dès 2006, le scientifique met en place une étude clinique conjointe CHUV–HUG sur les nouvelles caractéristiques des troubles cognitifs chez les patients infectés par le VIH, dans le cadre de la Swiss HIV Cohort Study. Grâce à une excellente collaboration avec le Dr Matthias Cavassini, il crée également une plateforme multidisciplinaire prenant en charges les problèmes neurologiques et cognitifs des patients infectés par le VIH. En 2013 est créée l’étude NAMACO (pour «Neurocognitive Assessment in the Metabolic and Aging Cohort»), étude de cohorte multicentrique étudiant les troubles cognitifs des patients VIH de plus de 45 ans; celle-ci, chapeautée par Lausanne, se déroule dans 7 hôpitaux suisses. Ses publications ont été saluées à plusieurs reprises par des prix.

Authentique clinicien chercheur, Renaud Du Pasquier trouve le terreau de ses recherches dans sa pratique clinique. Spécialisé dans la prise en charge des pathologies neuro-inflammatoires, il dirige la consultation de sclérose en plaques et la consultation spécialisée des maladies neuroimmunologiques (au premier rang desquelles la sclérose en plaques) et neurovirologiques, avec la professeure associée C. Pot et la Dre M. Théaudin, PD, MER. Il faut également préciser que les maladies neuro-inflammatoires dont il s’occupe touchent des patients jeunes. Les recherches dans ce domaine ont déjà permis de grands progrès thérapeutiques, qui vont au-delà du seul traitement symptomatique.

Hautement impliqué dans les réseaux professionnels de sa spécialité, Renaud Du Pasquier a été élu Président de la Société suisse de neurologie de2013 à 2016. Il s’est fortement engagé pour la réforme de la formation postgraduée des médecins au niveau suisse, qui se doit de répondre aux rapides mutations qu’elle subit.

Convaincu que l’observation clinique demeure une source capitale d’inspiration pour la recherche, le Pr Renaud Du Pasquier souhaite renforcer les passerelles entre la clinique et la recherche. Il prône le développement des différents plateaux techniques offerts par le CHUV, parmi lesquels la plateforme de recherche clinique. Il souhaite mener une politique plus active de recrutement de MD-PhD au sein du Service de neurologie et tirer profit des ressources considérables dans le domaine des neurosciences offertes par l’Arc lémanique.

Renaud Du Pasquier se réjouit de renforcer la recherche dans le domaine de la neuro-inflammation grâce au regroupement des laboratoires d’immunologie et infectiologie sur le site d’Epalinges. Depuis plusieurs années, s’appuyant sur la technologie des cellules souches pluripotentes induites humaines (hiPSC en anglais), il conduit un ambitieux projet consistant à étudier l’interaction entre l’immunité périphérique (lymphocytes et anticorps sanguins) et des cellules nerveuses (neurones, astrocytes, oligodendrocytes, etc.) elles-mêmes différenciées à partir des hiPSC. Ainsi, à partir d’une simple prise de sang, le Pr Du Pasquier peut reconstituer in vitro les conditions qui provoquent la sclérose en plaques ou d’autres maladies neuro-inflammatoires. Cette nouvelle technologie, appelée «brain in a dish», ouvre des perspectives fascinantes pour l’étude des maladies neurologiques.

Bio express

1965 Naissance à Genève
1992 Diplôme de médecin, Université de Genève
1997 Thèse MD, Université de Genève
1999-2004 Postdoctorat, Dr Igor Koralnik et Prof. Norman Letvin, Beth Israel Deaconess Medical Center, Harvard Medical School, Boston, USA
2001 FMH en neurologie
2004 FMH en médecine interne
2005-2011 Médecin associé, Service de neurologie et Service d’immunologie et allergie, CHUV Privat-docent et MER, UNIL
Professeur assistant boursier FNS, UNIL
2007-2008 Chefferie ad interim du Service de neurologie, CHUV
2011-2014 Médecin adjoint, Service de neurologie, CHUV
Professeur associé, UNIL
2013 Président de la Société suisse de neurologie
dès 2014 Professeur ordinaire, UNIL
2015 Médecin chef du Service de neurologie du CHUV
dès 2021 Vice-Doyen «Communication, stratégie et durabilité» de la FBM

Le/la professeur·e reste responsable des informations contenues sur cette page.

TOP ^

Partagez:
Rue du Bugnon 21 - CH-1011 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 50 00
Fax +41 21 692 50 05
Centre Hospitalier Universitaire Vaudois (CHUV) Unisanté