Lucas Liaudet

liaudet.jpg
© Willy Blanchard, SAM

Version du 8 avril 2011, mise à jour le 8 février 2021

Lucas Liaudet, professeur ordinaire

Lucas Liaudet, médecin chef au Service de médecine intensive adulte du CHUV, a été nommé professeur ordinaire de l’UNIL au 1er janvier 2021

Très tôt, son diplôme de médecin en poche, Lucas Liaudet s’oriente vers la médecine aiguë et les soins intensifs, une spécialité où la compréhension de la physiopathologie, des mécanismes qui conduisent à la dysfonction des organes, est fondamentale.

La recherche attire le jeune médecin, qui rejoint en 1993 l’équipe du professeur Claude Perret, alors à la tête des soins intensifs du CHUV. Au sein de son laboratoire, il travaille sur un modèle expérimental de choc septique, et se penche notamment sur le rôle du monoxyde d’azote: ce composé chimique est en effet produit en fortes quantités lors d’un choc septique, avec d’importants effets cardiovasculaires et cytotoxiques. En parallèle, il effectue sa formation clinique en soins intensifs.

Il part pour les Etats-Unis en 1999, intégrant l’équipe de recherche des professeurs Csaba Szabó et Andrew Salzman, d’abord à Cincinnati, puis à Boston.

De retour en Suisse, il monte en 2002 son propre laboratoire, comme professeur boursier FNS, et continue à s’intéresser à la biologie du monoxyde d’azote. Son équipe découvre notamment le rôle essentiel d’une molécule dérivée de l’azote, la péroxynitrite, dans la régulation de la réponse inflammatoire en cas d’infarctus. Il mène de front recherche et activité clinique, comme médecin cadre au Service de médecine intensive adulte du CHUV.

Dès 2015, suite au rapprochement avec le groupe de recherche en chirurgie thoracique du professeur Thorsten Krueger, il réoriente sa recherche dans le domaine de la transplantation pulmonaire expérimentale: il se penche sur le reconditionnement de greffons pulmonaires endommagés, qui sont perfusés ex-vivo et traités avec diverses molécules, en vue d’une transplantation: «Le poumon est un organe particulièrement fragile et ces recherches, en rendant viables de greffons qui seraient sinon recalés, pourraient amener des solutions à la pénurie actuelle». Ces travaux en sont actuellement au stade préclinique.

A côté de ses activités cliniques et de recherche, Lucas Liaudet a aussi depuis 2009 une importante activité d’enseignement: il a d’abord collaboré à l’enseignement de la physiopathologie avec les Professeurs Bernard Waeber et François Feihl, puis depuis 2015, il été chargé, en association avec le Professeur Philippe Eckert, de développer un enseignement coordonné en physiologie et physiopathologie. Il a été deux fois, en 2019 et 2020, récompensé d’un «Lausanne Medical Teaching Awards» du meilleur professeur de l’école de médecine, attribué par l’AEML, l’association lausannoise des étudiants en médecine.

Lucas Liaudet insiste sur l’immersion clinique, amenant dès la 2e année ses étudiants au lit du malade: «Il est capital de connecter des notions théoriques avec la réalité clinique, de montrer l’importance clinique de ce qui pourrait sinon ressembler à du bachotage.»

Bio express

1964 Naissance
1989 Diplôme fédéral de médecin
1997 Spécialisation FMH en médecine interne
1999-2001 Research Fellow au Children's Hospital Medical Center, Cincinnati ; chez Inotek Pharmaceuticals Corporation, Beverly ; à la New Jersey Medical School, Newark
2000 Spécialisation FMH en médecine intensive
2002 Privat-docent et maître d'enseignement et de recherche, UNIL
2002-2017 Médecin adjoint au Service de médecine intensive adulte, CHUV
2003-2007 Professeur assistant boursier du FNS, UNIL
2011-2020 Professeur associé
dès 2017 Médecin chef au Service de médecine intensive adulte, CHUV
dès 2021 Professeur ordinaire de l’UNIL

Par: Nicolas Berlie/Communication FBM

TOP ^

Suivez nous:  
Partagez:
Rue du Bugnon 21 - CH-1011 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 50 00
Fax +41 21 692 50 05
chuv-logo.svg