Julia Santiago Cuellar

santiago-cuellar.jpg
© Félix Imhof, UNIL

Version du 7 novembre 2016, mise à jour le 19 août 2021

Julia Santiago Cuellar, professeure associée

Ingénieur agronome de formation, Julia Santiago Cuellar s’oriente rapidement vers la recherche. Ses domaines d’expertise sont l’analyse structurale et la biochimie végétale. Elle a été nommée professeure associée au 1er août 2021 au sein du Département de biologie moléculaire végétale (DBMV) de l’UNIL.

Formée à l’École polytechnique de Valence, en Espagne, Julia Santiago Cuellar se spécialise dans l’étude des voies de signalisation hormonale chez la plante. Son travail de thèse, effectué à Valence et au Laboratoire européen de biologie moléculaire (EMBL) de Grenoble, concerne ainsi les modalités de détection et de réponse au stress hydrique chez Arabidopsis. Dans ce cadre, la chercheuse explicite les mécanismes d’activation d’une famille de récepteurs intracellulaires de l’hormone ABA dont le rôle est essentiel pour la croissance des plantes et leur réponse à ce type de stress.

Les soutiens qu’elle obtient d’organisations renommées telles que la FEBS (Federation of European Biochemical Societies) et l’EMBO (European Molecular Biology Organisation) lui permettent de poursuivre ses recherches lors de séjours postdoctoraux au Max Planck Institute à Tübingen (Allemagne), puis à l’Université de Genève. Elle utilise alors une combinaison d’approches biochimiques, structurales et génétiques pour explorer les mécanismes d’activation des récepteurs de la kinase et leur rôle dans le déclenchement de la signalisation dans les membranes végétales.

À Lausanne, Julia Santiago Cuellar continue à travailler dans le domaine de la signalisation ; elle cherche à savoir comment les plantes sont capables de connaître le «statut» de leurs parois cellulaires (espace extracellulaire) et comment cette information est transmise aux cellules pour leur permettre d’adapter leur structure et leur composition chimique. Percer les mystères de ce système de communication est en effet indispensable pour mieux comprendre comment les plantes croissent, comment elles se défendent contre les attaques de pathogènes et comment elles s’adaptent à leur environnement. Les projets de Julia Santiago Cuellar favorisent des approches multidisciplinaires et la collaboration avec d’autres équipes actives dans des domaines similaires, au sein de l’UNIL (DMBV et Centre intégratif de génomique), en Suisse et en Europe.

Lauréate d’un subside Ambizione en 2015, la chercheuse rejoint l’UNIL en 2016 en tant que professeure assistante en prétitularisation conditionnelle au sein du DBMV. La même année, elle bénéficie d’un «ERC Starting Grant» du Conseil européen de la recherche et devient lauréate du Programme Fondation de Famille Sandoz-Monique de Meuron pour la relève universitaire. En 2017, elle reçoit le «Early Career Award» de l’American Society of Plant Biologists. Julia Santiago Cuellar est promue professeure associée de l’UNIL au 1er août 2021.

En matière d’enseignement, elle a à cœur non seulement de transmettre aux étudiant·e·s des connaissances en sciences de base et en biologie végétale, mais aussi d’associer ceux-ci à des projets de recherche originaux pour les mettre réellement en contact avec les exigences d’une véritable démarche scientifique.

Bio express

1979 Naissance à Barcelone
2003 Diplôme d’ingénieur agronome, option biotechnologie, de l’École polytechnique de Valence (Espagne)
2004 Master en biotechnologie, Université de Nottingham (Royaume-Uni)
2005 Travail de Master à l’Institute of Cell and Molecular Biology for Plants (IBMCP), Valence
2007-2011 Doctorat (PhD) en biotechnologie et biologie moléculaire à l’IBMPC, Valence, et à l’EMBL, Grenoble (France)
2012 Séjour postdoctoral au Laboratoire Friedrich Miescher du Max Planck Institute, Tübingen (Allemagne)
2014 Séjour postdoctoral au Département de botanique et biologie végétale, Université de Genève
2015 Subside Ambizione du FNS
2016-2020 Professeur assistante en PTC au DBMV
2016 Bénéficiaire d’un «ERC Starting Grant» du Conseil européen de la recherche et lauréate du Programme Fondation de Famille Sandoz-Monique de Meuron pour la relève universitaire
2017 Lauréate du «Early Career Award» de l’American Society of Plant Biologists
2020 Nommée EMBO Young Investigator
dès 2021 Professeure associée au DBMV

Le/la professeur·e reste responsable des informations contenues sur cette page.

TOP ^

Partagez:
Rue du Bugnon 21 - CH-1011 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 50 00
Fax +41 21 692 50 05
Centre Hospitalier Universitaire Vaudois (CHUV) Unisanté